Où peut-on trouver des exercices de méditation ?

Le stress est décrit comme un état d’appréhension qui affecte le bien-être corporel et mental. C’est un fléau mondial qui touche aujourd’hui aussi bien les adultes que les enfants. Il se manifeste sous la forme de problèmes physiques, mentaux et comportementaux. Il existe cependant des moyens de le combattre, dont la méditation. Elle consiste à aligner le corps et l’esprit afin d’en tirer de l’énergie et d’en sortir plus fort.

Qu’est-ce que la méditation exactement ?

La méditation est une méthode humaine qui améliore l’attention, vous permettant de reconnaître les idées négatives qui vous font éprouver de la peur, de l’inquiétude ou du désespoir, et vous permet ainsi d’avoir une meilleure compréhension de vous-même. Se faire conseiller par quelqu’un qui l’a déjà fait est certainement la meilleure option. La méditation, quant à elle, n’est pas si difficile. Il suffit de se concentrer sur le nettoyage de l’esprit de toutes les préoccupations, qu’il s’agisse de réminiscences du passé, de souvenirs douloureux du passé ou d’anxiétés concernant l’avenir : toutes ces pensées négatives qui encombrent les esprits. Trois minutes de méditation peuvent suffire, mais dix minutes sont recommandées pour obtenir les meilleurs résultats.

Quel est le meilleur endroit pour méditer ?

La méditation peut être pratiquée presque partout : pendant un cours de yoga, si vous en suivez un, avant d’affronter une situation difficile, face à une situation particulièrement stressante, juste avant de s’endormir, debout, dans la file d’attente du supermarché, dans la salle d’attente du dentiste, au cinéma, dans les transports en commun, au travail, à la maison, mais la plupart des gens méditent assis dans une position confortable. Il existe de nombreuses façons de méditer, et il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de méditer.

Exercices de méditation

Assis sur une chaise, le dos droit, les pieds à plat sur le sol, les genoux écartés de la largeur des épaules, les mains sur les genoux, les yeux flottants et les paupières baissées, mais non fermées, méditez. Avant tout, prenez conscience de votre respiration. Inspirez et expirez régulièrement, sans jamais retenir l’air qui entre et sort de vous. Sentez votre rythme cardiaque s’accélérer. Détendez progressivement vos muscles tout en laissant votre esprit se reposer. Ne vous énervez pas si votre esprit vagabonde ; laissez plutôt aller les émotions et les pensées parasites qui vont et viennent et ramenez doucement votre attention sur votre respiration. Elles passeront si vous leur accordez peu d’importance. Concentrez-vous uniquement sur les battements de votre cœur et le passage de l’air lorsqu’il entre dans votre nez, descend vers vos poumons, puis en ressort doucement. Pensez ensuite à un mot que vous répéterez, à un objet dont vous vous souviendrez ou à un paysage dont vous aimez vous souvenir. Pour faciliter la concentration, concentrez-vous entièrement sur l’objet ou l’image que vous avez choisie. Vous n’arrivez pas à chasser vos pensées de votre tête ? Continuez à vous entraîner. Vous finirez par y arriver.